Le Liban boycotte le Cinéma dite Israélite

Le Liban boycotte le Cinéma dite Israélite

Une source officielle des autorités libanaises a indiqué avoir interdit la diffusion de deux films, dont "The Post" du réalisateur américain Steven Spielberg et ce, en accord avec le boycott par Beyrouth de tout produit en lien avec Israël.

Le responsable de la Sûreté Générale Libanaise a expliqué que Spielberg figure sur la liste noire du Bureau Central de Boycottage de la Ligue arabe. D'après le Bureau, Spielberg avait donné un million de dollars à l'Etat sioniste d'Israël pendant la guerre de 2006 entre avec Hezbollah au Liban.
 
 
Précisant à l'AFP sous le couvert de l'anonymat, la même source a indiqué que " The Post " a été interdit en raison de la liste noire boycottée par le Liban, qui est "techniquement" en guerre avec Israël.
 
Quant à la Sûreté Générale, elle est chargée de gérer la censure des longs-métrages, des livres et des pièces de théâtre, notamment sur la base du respect des moeurs et l'interdiction de la normalisation avec le national socialisme sioniste.
 
A titre d'information, le film "The Post" affiche la star américaine connue à travers le monde pour ses intègres positions Meryl Streep, et Tom Hanks. Il revient sur la publication inédite en 1971 par le Washington Post de documents du Pentagone, exposant les mensonges des Etats-Unis d'Amérique en lien avec la guerre du Vietnam. Bizarre le lien avec Israel! Non?
 
Un autre film fait l'objet d'interdiction, mais cette fois-ci avec la production Australienne, The Jungle. Ce film a vu sa licence retirée après s'être diffusé deux bonnes semaines dans les salles cinéma au Liban. La source a précisé que l'oeuvre raconte le périple tragique de l'aventurier Yossi Ghinsberg, incarné à l'écran par Daniel Radcliffe (Harry Potter), qui s'était égaré dans la forêt amazonienne en Bolivie en 1981.

Laissez un commentaire