Journée Franco-tunisienne de la société civile: « C’est en citoyennant que l’on devient citoyen ! »

Journée Franco-tunisienne de la société civile: « C’est en citoyennant que l’on devient citoyen ! »

La journée Franco-tunisienne de la société civile a eu lieu jeudi 1 er février 2018 à l’Institut français de Tunisie dans un partenariat actif entre 80 associations tunisiennes et des acteurs institutionnels de coopération française notamment :AFD- l’Agence Française de Développement, Expertise France, Business France, Campus France Tunisie, l’Office Français de l’ Immigration et de l’Intégration (OFFII), l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE),l’IRD en méditerranée/ CIRAD - la Recherche Agronomique pour le Développement, Institut de Recherche pour le Maghreb Contemporain (IRMC).

Cette rencontre a donné carte blanche aux associations civiles de présenter leurs activités au public ; un public qui a été au rendez vous.
 
En fait c’était l’occasion de découvrir le dynamisme du tissu associatif tunisien pour présenter ses programmes, ses activités et répondre à toutes les questions des participants.
Cette rencontre a favorisé des moments d’échange très intéressants et a constitué une occasion opportune à la société  civile de s’exprimer librement autour des thématiques suivantes :
  • Plateformes associatives et renforcement de capacités
  • Défense des droits humains et des libertés individuelles
  • Jeunesse, éducation et citoyenneté
  • Solidarité et lutte contre les inégalités
  • Patrimoine culture et audiovisuel
  • Protection de l’environnement et développement local
  • Numérique et entrepreneuriat
 
Cette journée a commencé à 15h et s’est prolongée jusqu’ à 18h30, les discussions se sont tenues autour d’une table ronde intitulée « Education et Citoyenneté, quel rôle pour la société civile ? » et l’échange d’idées et d’expériences a été animé par : Monsieur Ahmed Galai, Institut Arabe des Droits de l’Homme, LigueTunisienne des Droits de l’Homme autour de ces deux grandes questions :
  • Comment l’éducation peut- elle préparer les générations futures à une vie citoyenne active ?
  • Quel rôle pour les associations en matière de changement/influence des politiques de l’éducation,
notamment en région ?
Avec :
- Monsieur Ilyes Gaidi ,Tunisian Forum for Youth Empowerment ,en appuyant sur le rôle des clubs de citoyenneté des droits de l’ homme en tant qu’ un levier d’implication citoyenne et de synergie réelle entre l’éducation et la vie citoyenne
- Madame Hela Nafti, Ligue Tunisienne de l’éducation :en évoquant le thème de l’animation scolaire comme un instrument d interculturalité et de vivre ensemble de lutte contre les violences scolaires et le décrochage scolaire.
 
- Madame Monia Mhamdi, Association Amal pour le développement et la solidarité,en abordant le sujet de l’école en milieu rurale ; les loisirs et surtout l’engagement des jeunes pour dynamiser l’école rurale.
- Monsieur Alain Canone Solidarité Laïque ,en traitant cette problématique :Pourquoi les enjeux éducatifs sont ils communs sur nos deux rives ?
 
- Monsieur Lorand Revault, Touensa : en mettant en évidence l’expérimentation pédagogique participative à Kasserine et dans la cité Mellasine-Tunis.
 
Plusieurs interventions ont suivi, ainsi, le débat a soulevé différents aspects multidisciplinaires de cette thématique ; impliquant à la fois des acteurs étatiques et non-étatiques
 
L’objectif était de :
Débattre sur l’enseignement de la citoyenneté et ses fondements dans les écoles en mettant en exergue les lacunes éducatives et les défaillances sociales.
Susciter la réflexion sur le rôle prépondérant de la société civile dans la promotion de la citoyenneté étant un acteur clé du développement durable.
 
En dernier ressort : On peut encore aspirer à une Tunisie meilleure !
« Tout est possible à celui qui rêve, ose travaille et n’abandonne jamais »
 
Ghofrane Gmati

Laissez un commentaire