QUAND LES CHEVAUX FONT L'OBJET DE PARTENARIATS ET COOPÉRATIONS

QUAND LES CHEVAUX FONT L'OBJET DE PARTENARIATS ET COOPÉRATIONS

Les travaux des divers "workshops face to face" organisés durant le EQUESTRIAN TUNISIA PARTNERSHIP viennent de s'achever. La délégation italienne qui a été invitée, du 5 au 10 janvier, par l'association Centre Hippique Mahdia, a pu entamer des pourparlers pour des futurs accords de jumelage, de partenariat et de coopération dans les domaines de la recherche scientifique, de la promotion du tourisme de santé et de bien-être, ainsi que dans les formations professionnelles de la filière équine, du tourisme équestre et de la zoothérapie.

Le Dr Paolo Garello, psychologue, sociologue, HCPHD en Business Administration et professeur d'université a bien voulu préciser que il a été « heureux et très satisfait de la participation constructive des institutions publiques et privées tunisiennes qui ont participé aux différents workshops » en soulignant que « les retours obtenus dans les secteurs médical, psychologique et sociologique démontrent une validité organisationnelle et de recherche qui est certainement passionnante et qui représente les présupposés les plus importants pour une collaboration efficace et constructive entre les pays concernés ». De même, la dirigeante sportive, coadjuteur du cheval I.A.A., madame Adina Pinzi a voulu ajouter qu'elle « considère cette participation aux différents workshops organisés à Mahdia, chez l'association Centre Hippique Mahdia, une nouvelle consolidation des activités assistées avec les animaux, déjà entamées auparavant. Et que, surement, ne manquerons pas les opportunités pour développer, prochainement, des chemins communs. J'ai beaucoup apprécié les personnes que j'ai eu le privilège de rencontrer, qui ont montré le désir précis d'optimiser le service, représenté par leurs fonctions individuelles, en travaillant en réseau ».

De gauche à droite : Clotilde Trinchero, Adina Pinzi , Paola Iotti et Paolo Garello

En commençant par la doyenne de la faculté de médecine de Monastir, les professeurs et les chercheurs ont confirmé la possibilité, entre autre, de suggérer à des étudiants la réalisation de mémoires de fin d'étude dans les domaines des I.A.A.  (les interventions assistées avec des animaux) qui représentent une innovation en Tunisie. Les psychiatres invites ont envisagé un séminaire scientifique de sensibilisation à l'autisme, très prochainement.

Le directeur général de la F.N.A.R.C. de Sidi Thabet a prévu, de son coté, une série d'initiatives dans la filière équine, à partir des cours de formation pour palefreniers, car la Tunisie a fort besoin de former des figures professionnelles actives au sein des écuries et des centres équestres, contribuant par leurs compétences acquises à une correcte gestion. De son coté, le Commissaire Régional à la Famille, de la Femme et à l'Enfance a insisté sur que ces projets impliquent les femmes des zones rurales et le développement de ces régions ainsi que la mise au point d'un programme de réhabilitation, à travers l'intégration animalière, pour les jeunes détenus au centre de rééducation des mineurs délinquants de Sousse et les cas sociaux "hors lois".
« J'ai pu vérifier, dans les différents workshop, la volonté concrète d'un dialogue ouvert et constructif sur le plan humaniste, scientifique et social - a souligné leDr Clotilde Trinchero, éthologue, vétérinaire et docteur en neuroanatomie fonctionnelle - en outre les activités assistées par les animaux proposées par l'association Centre Hippique Mahdia sont la pleine expression de mon concept de I.A.A. et elles trouvent une ressource infinie, précieuse et inclusive dans le brevet pour les interventions avec les équidés, qui nous a été illustré en avant-première et qui concrétise, pour cette association tunisienne, des années de recherche dans ce domaine, en ouvrant des nouveaux horizons dans le domaine de l'éducation des enfants et de la prise en charge des porteurs d'handicap ».
 
Les discussions qui se sont succédées dans les divers workshop, avec les présidents des nombreuses associations au soutien des personnes handicapées tunisiennes, ont mis en évidence, tout d'abord, les progrès significatifs de toutes personne dans l'interaction avec les animaux et le représentant de la Commission Régionale pour la Jeunesse et les Sports a souligné qu'aux activités sportives équestres doivent participer, non seulement les personnes valides, mais aussi les enfants atteints de troubles physiques et comportementales.
 
Enfin, concernant l'événement international BLUE CONNECTION, cette année à sa deuxième édition,  une opportunité intéressante a été offerte par le président de la Chambre de commerce Maghrébine-Russe de  faire participer aussi de la ville de Kazan, capitale de la république russe du Tatarstan. De même, l'intérêt à participer montré par les présidents des associations JCI Mahdia et FODD- Forum de Développement de Démocratie de El Jem.  BLUE CONNECTION, est un "containeur de manifestations" qui vont se dérouler tout au long du mois d'avril, différentes les unes des autres mais unies dans un objectif commun: la sensibilisation à l'autisme, l'intégration sociale et scolaire des enfants atteints, la diffusion des I.A.A.  ( le interventions assistées avec des animaux) et l'élimination des préjugés qui représentent le vrais obstacle à l'intégration dans la communauté des personnes atteintes et de leurs familles.
 
L'écrivaine et journaliste Paola Iotti a résumé ainsi ces journées si intenses : « Avoir caressé les chevaux que j'ai décris dans mon dernier livre a été une émotion inénarrable, de plus avoir pu me balader dans la médina de Mahdia, à la découverte de ses vestiges et ses artisans mais surtout - en ajoutant avec profonde conviction -   avoir fait la connaissance de personnes si actives dans le processus démocratique et sociale de la Tunisie ». 
Mme Paola Iotti avait présenté à Vérone, à l'occasion de la 119ème édition de la Fieracavalli, son dernier œuvre  "Il semblait être un cheval mais c’était un ciel étoilé", un recueil de contes équestres issues de vraies histoires, dont quatre se déroulent à Mahdia. Ces histoires équestres ont été inspirées par les interventions à médiation animale (I.A.A.) de l'association Centre Hippique Mahdia, où Mme Maria Gabriella Incisa di Camerana prend en charge, depuis longtemps, les porteurs d'handicap et les enfants autistes grâce à la zoothérapie.

Laissez un commentaire