La déliquescence de l'Etat ?

La déliquescence de l'Etat ?

L’Assemblée Nationale Constituante, sous la houlette de son Auguste Rond de Cuir, censée établir la Constitution idoine dans les meilleurs délais pour parer au vide constitutionnel, s'est engouffrée dans des palabres interminables.

L’Assemblée Nationale Constituante, sous la houlette de son Auguste Rond de Cuir, censée établir la Constitution idoine dans les meilleurs délais pour parer au vide constitutionnel, s'est engouffrée dans des palabres interminables. Au lieu d'adapter, en cent jours,  une Constitution de la centaine disponible et en  vigueur depuis au moins un siècle dans divers contrées, elle tente d'en réinventer Une ! Autant dire qu'elle essaie de réinventer la roue.... Condamnée ainsi à tourner en rond et laissant le champ libre à toutes les manipulations des nouveaux gouvernants.        

Feignant oublier que la nature à horreur du vide, ainsi elle assiste médusée, au dépouillement de ses prérogatives et du monopole de la légitimité dont elle est l'unique détentrice. 
Et la joute continue dans cette cour des miracles offrant un piteux spectacle !...
 
En effet un des ministres et non des moindre, le vaillant P’tit Large ne s'est pas fait prier pour prendre le large, légiférant par des oukases  des édits et des non-dits, sous les auspices du vieux Corbeau/Guide. Il s'est lancé illico-presto dans la réédition du Régime honni. Il  a commencé à user de ses largesses pour lâcher, en sous mais et pour préparer le terrain, ses hordes de salafistes, afin de battre à plate couture ses concitoyens. Ces mêmes citoyens qui lui ont pavoisé le chemin par le sang de leur martyrs et ont hissé  le "Parti de Dieu’’ aux sommets baptismaux de l'Etat, n'ont vu réalisés des objectifs  de la "révolution" que pour les Sangsues qui ne cessent de proliférer sur le marché de leur pitance afin de grossir leur pence à outrance et ce en spéculant sur stock et prix des divers denrées de première nécessité ! 
 
Bénissant de tel agissement, le dit Corbeau, manigance en coulisses  le retour des gros Vautours qui s’étaient vautrés sur l'économie du pays durant les deux dernières décennies.  Ils  s'apprêtent  ainsi, bec et ongles acérés, à se goinfrer de tout ce qui leur chatouillent le nez; tout en s'acquittant  auprès des nouveaux Scribes, de la divine Dime dont le champ purificateur brasse même leurs péchés les plus intimes !
 
Toute la Scène se joue aussi sous le regard du vieux Fennec, édenté, se prélassant dans sa tanière de Palais entouré d'une large cours d'apprentis sorciers qui aiguisent couteaux et fourchettes pour être de la fête au service des ex- barons prodiges !
 
Le Vaillant Peuple dupé,  continuerait ‘il à être tondu à rebrousse-poil comme par le passé?  Assurerait ‘il toujours le rôle de dindon de la Farce? Se laisserait ‘il marcher sur ses plates bandes chèrement conquises et garnies des guirlandes de : Libertés, dignité, citoyenneté. égalité... Seul  les prochaines élections –s’ils  y en auraient jamais – nous le diront ! 
 
Entre temps notre Economie exsangue comme le certifie la dernière décote  décernée par Standard ! Poors,  espère être sauvée par son secteur clé  qu’est le Tourisme, En effet par la Grâce du Chef du Triumvirat,  on ne cesse de voire des signes prémonitoires d'une saison touristique en surbooking comme on en a jamais vu auparavant : 
Ramadan comme produit d'appel en pleine saison pour les riches touristes des pays du Golf fuyant l'eldorado libanais et animation nocturnes des stations balnéaires par les joutes salafistes égayées jusqu’à l’aube, de combat mixte de Zamak+Tel dont ils nous ont montré le prototype à Kairouan récemment. Vu la décote que ne cesse de subir le TND,  les recettes du secteur pulvériseraient ainsi tous les records et c'est tout bénéfice pour les caisses vides de l'Etat !  On évitera la cession programmée des derniers bijoux de famille que sont nos entreprises nationales crées sous la houlette des feux les Bâtisseurs de la Première République : STEG, CPG, SONEDE...Amen !

Laissez un commentaire