La France prise dans l'étau salafiste

La France prise dans l'étau salafiste

En laissant sortir les rongeurs salafistes des caves, la France est devenue elle-même un cave. Elle n'a pas compris le vrai sens des prières des rues qui sont autant de défis idéologiques à la Républiques.

En effet, atteinte de cécité, elle nie les évidences et refusent de reconnaître que ces prières des rues colonisant son espace public polluant au plus haut niveau la vie de ses citoyens, sont tout simplement une démonstration de force pour tester ses capacités de résistance et qui s'inscrivent dans le cadre du processus de conquête du territoire.

A chaque fois que la puissance publique reste dans ses starting boxs au nom de sa bienveillance, pour ces rats cette bienveillance est une nouvelle victoire pour eux qui en appellera d'atres et ainsi de suite. De la rue Jean Pierre Timbaud à la Place de la République jusqu'à la prise islamiste de la Bastille.

De la rue de Myrha et la rue de Tanger au boulevard de Barbès en passant par la  Place de Clichy jusqu'aux Champs Elysées, ils sont situés sur le même axe. Il n'y a  rien d'utopique à mes prédictions ce qui l'est de croire que c'est juste une pratique cultuelle inoffensive, c'est comme si les salafistes  n'étaient pas obsédés par des délires  impériaux, messianiques, expansionnistes et le pire c'est qu'ils sont autant de bombes humaines. Mohamed Merah en est le dernier exemple. Un loup solitaire soi-disant mais combien de loups solitaires sommeillent-ils en chaque islamiste. Elle oublie que quelques des figures du terrorisme djihadiste qui ont frappé un peu partout dans le monde, y compris en son sein, sont issus de ses cités. Un des auteurs des attentats du 11 septembre 2001 le terroriste Mabrouk Missaoui était un de ses ressortissants. Khaled Kelkal qui avait endeuillé la France en 1996 avec l"attentat du métro de Saint Michel était détenteur d'un passeport français.

L'un des deux tueurs du Commandant Massoud Dahmane Abd juste la veille des attentats tragiques du 11 septembre 2001 était lui aussi ressortissant français. La France doit cesser de se voiler la face à la manière des femmes islamistes ou la barbe qui envahit l'espace facial des fous d'Allah qui est en réalité la configuration de ce que ce sera le monde un jour. Pour un un islamiste son visage est une photographie de la terre et la densité de poils et leur abondance représentent la multitude des musulmans qui peuplera la terre selon la prophétie coranique qui est le moteur de toute leur action politique de nature hautement terroriste. Il est plus que temps pour elle qu'elle en finisse avec son angélisme républicain et qu'elles comprennent in fine que ces prières des rues ne sont ni anecdotiques ni anodines comme tous ces loups solitaires qui ne sont pas des cas isolés, ç force de proliférer comme des rongeurs redoutables et terrifiants, ils sont les signes avant-coureurs de la salafisation rampante du territoire de la République. Ironie du sort berceau de la République moderne risque de se trouver demain symbole de la théocratisation de son espace public.

Laissez un commentaire