Les Déchets amiante : Urgence de renforcer les actions pour s’en débarrasser - Par Dali Najeh

Les Déchets amiante : Urgence de renforcer les actions pour s’en débarrasser - Par Dali Najeh

Najeh Dali en poursuivant le dossier de la gestion des déchets et notamment le mode de production propre et les technologies propres présente ci-après un cas de déchets mal connus dans la société mais qui est dextrement dangereux, aussi dangereux que les déchets radioactifs. Il s’agit de l’amiante.

Il faut dire que ce produit est tellement utilisé dans le monde que les pays les plus développés et respectueux de l’environnement et malgré sans interdiction trouvent encore de la peine pour s’en déparasse. 
 
Avant de rentrer dans les détails relatifs aux effets néfastes de ce produit, Najeh Dali essaye de présenter de façon sommaire cette molécule dangereuse. Le terme amiante sert à désigner une série de substances minérales naturelles cristallisées et fibreuses contenant de la silice, et résistantes au feu. 
 
L’amiante (ou asbeste) est une famille de minéraux fibreux et cristallins très répandue à la surface du globe et largement utilisée dans l’industrie et le bâtiment pour ses propriétés physiques, chimiques, et son faible coût. On le trouve aussi bien dans les produits d’isolation que dans des produits domestiques dérivés (joints, revêtements…). Inhalé par l’organisme, la poussière d’amiante est responsable d’effets sanitaires important pouvant mener dans certains cas au décès.
 
Mise à profit des qualités de résistance à la chaleur et au feu, leur inertie chimique, leur résistance mécanique et leur imputrescibilité, l'amiante entre dans la composition de plus de 3000 produits. L’amiante a été utilisé pour ses caractéristiques suivantes : Résistance au feu, Faible acoustique et électrique, Résistance mécanique (à la traction, à la flexion, à l’usure) ainsi qu’à la corrosion, son affinité avec le ciment et d’autres liants, bien sure sans oublier son faible cout. 
 
Il peut être localisé dans tous les ouvrages d’un bâtiment ou dans certaines pièces automobiles. Il est toujours associé à d’autres matériaux (ciment, carton, plâtre, colle, peinture, résine…). Les produits qui comportent de l’amiante peuvent être listés selon leurs usages. Dali Najeh précise que les applications sont (étaient) dans l'industrie du bâtiment, dans l'industrie pour le calorifugeage et l'étanchéité , dans la construction navale, dans l'industrie textile, dans l'industrie de l'automobile pour les garnitures de friction, dans l'industrie des matières plastiques pour l'isolation et la calorifugation, dans les produits d'étanchéité, dans les produits de filtration pour l'industrie alimentaire et pharmaceutique 
 
Les soupçons concernant les dangers de l’amiante ont commencé à émerger au début du XXème siècle, et c’est en 1931 qu’apparaît la première réglementation pour la protection des travailleurs, au Royaume-Uni
 
En France, il a été pris en charge en tant que maladie professionnelle à partir de 1945 et les premières règles spécifiques de protection des travailleurs sont apparues en 1977, alors que le Centre international de recherche contre le cancer classait toutes les variétés d’amiante dans la catégorie des agents cancérigènes pour l’homme. 
 
Les fibres retenues dans les poumons peuvent interagir localement avec les tissus et provoquer une inflammation du poumon et/ou du tissu qui l’enveloppe : la plèvre. Ce mécanisme très progressif ne se détecte pas facilement à un stade précoce. La prévention des risques liés à l’amiante est donc primordiale.
 
Plusieurs pathologies avec des gravités variables peuvent être provoquées par l’inhalation de fibres d’amiante comme l’asbestose, est une sclérose du tissu pulmonaire, qui entraîne souvent une insuffisance respiratoire chronique grave. Elle s’observe chez des travailleurs soumis à des expositions fortes. Le cancer broncho-pulmonaire, voit son risque amplifié lorsqu’il est associé au tabagisme. Le risque pour les non-fumeurs n’est important que pour les fortes expositions aux fibres. Le temps d’apparition de la maladie est de 15 à 20 ans.
 
Le nombre de décès annuel par mésothéliome sur la période 1996-2000 est estimé à 800 (source : programme national du mésothéliome). A cela, il faut ajouter 1 200 décès par cancers du poumon attribuables à l'amiante. Pour le mésothéliome de la plèvre, il est attendu un accroissement jusqu'à 1 040 morts/an chez les hommes en 2020. 
 
Le nombre total de morts sur la période 1996-2020 s'élèverait alors à 20 000 chez les hommes et 2 900 chez les femmes. Cette évolution tient compte du délai d'apparition de la maladie et concerne les expositions professionnelles. L'évolution de la mortalité après 2020 dépendra des nouvelles expositions dans les années à venir (expositions environnementales et notamment à l'intérieur des bâtiments) et de l'efficacité du dispositif mis en place pour réduire ce dispositif.
 
En effet, même pour des taux d'incidence faibles à ces niveaux d'exposition, la taille de la population exposée pourrait éventuellement engendrer la survenue d'un nombre de cas important lié à l'amiante. C'est pourquoi le seuil de 5 fibres d'amiante/litre pour déclencher les travaux a été retenu sur des arguments sanitaires, en considérant que l'exposition devait être réduite techniquement au plus bas niveau possible.
 
En ce qui concerne et d’après une étude réalisée en 2008, par le ministère de l’environnement, la Tunisie a importé le total de ses besoins en amiante, du Canada et de la Russie (parfois du Zimbabwe). Les importations durant les sept dernières années 1998-2005 ont varié de 900 000 tonnes (2001) à 3 600 000 tonnes (2000). Actuellement, l’importation d’amiante brute est exclusive de la sté El MAWASSIR
Ces dernières années une conscience du danger a commencé dans les départements concernés et il y a eu depuis quelques années l’abondant de son utilisation par l’ONAS et la SONEDE et dernièrement par les services concernés du ministère de l’agriculture. Toutefois cet effort doit impérativement être poursuivi par un plan d’action cohérant pour s’en débarrasser complètement et surtout gérer les déchets de ces produits dont le danger n’est pas représenté par la quantité du produit par son contact avec la personne par inhalation. 
Déjà en 2003 il y a eu une circulaire du Ministre de la Santé et du Ministre du Tourisme, du Commerce et de l’Artisanat, du Ministre de l’Industrie et de l’Energie et du Ministre des Affaires Sociales et de Solidarité, interdisant la production, la commercialisation et l’importation des produits à base d’amiante amphibole
Et depuis 1997, un contrôle assez régulier à l’importation, a été instauré par la Douane tunisienne, en collaboration avec la Direction Générale du Commerce et de la Concurrence Industrielle au Ministère du Commerce. Seul l’amiante chrysotile et la serpentine sont autorisés à l’importation, que ce soit en poudre, en filature (courroies de transmission mécaniques), ou comme constituants de produits manufacturés (patins de freinage, disques d’embrayage, …). 
Mais il faut noter malgré ces dispositions, D’après la documentation consulté par Najah Dali, Il n’existe pas de réglementation quant à l’exposition des travailleurs aux fibres d’amiante, d’où la nécessité d’un cadre réglementaire de spécification des valeurs limites d’exposition des travailleurs à l’amiante.
Le Plan d’action à court et moyen termes qui est proposé pour gérer cette matière dangereuse englobe :
Préparation et adoption de mesures réglementaires
Poursuite du plan de reconversion de l’usine utilisant ce produit,
Programme de sensibilisation aux dangers de l’amiante surtout pour les gens qui son en contact avec les produits qui contiennent cette matière. 
Programme de formation aux techniques de travail en milieu amianté, et aux techniques de dépollution des sites et bâtiments contaminés par l’amiante
Rapprochement de la législation avec celle de l’UE

Laissez un commentaire