Séance fiction sous le soleil ardent de Carthage !

Séance fiction sous le soleil ardent de Carthage !

En regardant l’audience(1) offerte à une délégation d’hommes d’affaires privées conduite par son excellence l’Ambassadeur d’Angleterre et le Salamalec qui l’a clôturé au palais présidentiel de Carthage le 26 mars dernier, et dont les enjeux primordiaux sollicités par les visiteurs peuvent être couplés aux intérêts aussi fondamentaux pour la Tunisie à savoir la prise en compte de nos besoins en eau qui sont à parité avec la lumière que les visiteurs vont pomper de notre désert.

Et quand on s’aperçoit que notre quête n’a même pas été évoquée et que la leur a été satisfaite sans contre partie apparente, on reste amer et inconsolable du ratage mémorable d’un objectif vital de la Révolution : parer au manque d’eau fatal pour notre économie. 

 
D’autant plus aussi quand on sait que selon la FAO, si les ressources internes renouvelables en eau sont inférieures à 1000 m3 par habitant, le manque d'eau est alors considéré comme un grave frein au développement socio-économique et à la protection de l'environnement. Ainsi que la plupart des pays confrontés à des problèmes chroniques de pénurie se trouvent en Afrique du Nord (Tunisie 500 m3), et que les pays avec moins de 2000 m3 par habitant sont dans une situation difficile d'insuffisance des ressources d'appoint qui se traduit par des difficultés majeures les années de sécheresse… 
Il ne reste que la fiction pour se consoler ! C’est pourquoi j’ai aimé que l’audience se déroule ainsi :
 
A- L’approche :
 
Notre Président, après avoir écouté leurs quémandes leur répondre ce qui suit : Le projet dont vous parler est excellent, d'ailleurs pas mal de groupes nous ont demandé audience à ce sujet, dont un Chinois, mais compte tenu des relations privilégiées que nous avons avec le Royaume je vous ai reçu en premier.
- L’Hôte : Merci M. le Président répondit Son Excellence l'Ambassadeur de sa Gracieuse Majesté avec le sourire.
- Le Président : En effet notre Glorieuse Révolution est fort redevable à Londres qui, en deux décennies, a pu faire subir une véritable mue à notre Guide Suprême ; il s’est métamorphosé de Salafiste invétéré en Démocrate hors paire !
- L’Hôte : çà coule de source en effet, il ne faut pas perdre de vue que notre Démocratie a débuté au XII siècle pour se peaufiner au XXème et encore elle n’est jamais achevée …
- Le Président : Vus nos priorités à très court terme, continua le Dr. Président et à fin de répondre aux sollicitations de mon peuple et surtout dans le tiers sud du pays…
- L’Hôte :   Bien-sur, s'agissant de votre terreau d'origine et Démocratie naissante oblige, approuva son Excellence.
  Et notre vénérable Président, boosté par son background de défenseur des droits de l'Homme et surtout celui d’avoir accès à une eau potable aux normes de s standards internationaux - lui répond :
 
B- L’exposé des motifs
 
Le Président : Ainsi nous devons lui fournir une eau de qualité aux normes de l'OMS à 0,25g de sel par litre -et c'est un médecin qui vous parle- j'ai besoin d'établir avec vous une relation gagnant/gagnant.
- L’Hôte : Vos sollicitations sont des ordres répondit son Excellence imbu de Diplomatie plus que millénaire.
Notre Président, fière d'une légitimité fraichement acquise, et portant à cœur les objectifs de la Révolution- qui a mérité un "stand ovation" de la part du Congrès US- à savoir la dignité et le plein emploi , expliqua : 
 
En effet la situation de stress hydrique endémique qui sévit en Tunisie ne cesse d’empirer avec le changement climatique. Et comme vous savez la dotation d’eau renouvelable par an et par citoyen ne dépasse pas les 500 m3 se qui constitue à peine le 1/5 de celle des sujets de sa Gracieuse Majesté en UK ! Alors qu’elle doit être d’au moins de 1 500 m3, donc vous voyez bien que je suis à la recherche des 1 000 m3 vitales pour chaque citoyen. En outre je crois savoir qu'avec 5 fois notre dose d'eau renouvelable disponible pour chaque sujet de sa Gracieuse Majesté  ça ne vous empêche pas de construire une unité de dessalement (2) dans la région de Londres de capacité suffisante pour fournir un million de  foyer , et ce sur demande quant le manque se fait sentir !
- L’Hôte : En effet le gap est abyssal ! Quat à l'unité dont vous parler elle s'insère dans la politique de risque zéro dans la prise en compte des besoins de nos électeurs. Mais M. Le président je ne vois pas le rapport entre notre projet servant à pomper de l’électricité de votre no ‘man’s land de désert en vue de l’acheminer vers la rive nord de la Méditerranée pour alimenter sept cent mille foyers de nos concitoyens; alors que vous nous parler d'histoire d'eau!  
 
C- La cour des miracles : 
 
Notre bien aimé Président, gavé des conseils de sa Cour des Miracles, composée d’une fournée de Conseillers triés sur le volet - de sommité de la science et des arts - polyglottes, élitistes et un peu touche à tout ; et qui est  à la quête depuis belle lurette de la pierre philosophale capable de fournir à l’Economie du pays fraichement conquis par une Troïka aux abois, les douze à treize milliards de mètres cubes d’eau nécessaires pour le hisser, en une décennie, au rang des nations les plus nanties. 
 
Notre vénérable Président  aspirant à la pérennité en l’état, sort le grand jeu ;
- Le Président : comme vous savez j’ai subi les foudres de l’Ancien Régime et j’ai passé dix ans en exil en France où j’ai pu voire dans les rues de Paris, la Chiraquienne à l’œuvre sur les trottoirs de la ville des lumières  nettoyant et rinçant à longueur de journée, et à l’eau potable s’il vous plaît ! Je me suis dit que pendant mon règne, pardon mon mandat, je dois réaliser de tel exploits dans toutes les citées du Royaume, pardon de la République !
- L’Hôte : C’est fort louable l’intérêt que vous porter au bien être de votre peuple  et çà se constate, vu la ferveur et l’émotion de votre discours Sir, Pardon  M. le Président !  
- Le Président : Dieu Soit Loué, Dieu Soit Loué, Dieu Soit Loué ! Donc Messieurs au stade ou en est la technique je crois savoir qu’en produisant l’électricité solaire à zéro émission de CO2 on peut avoir un produit résiduel du processus de production à savoir l’EAU  potable distillée et ce selon le processus de cogénération !
- Oui, répondu, un peu contraint et contrarié, l’accompagnateur de l’Hôte, Investisseur  dans son état et promoteur du projet "TuNur" (3) dont il s’agit, et qui n’a jamais eu l’idée de penser aux gens qui peuplent ce No man’s land ni à leur besoins en eau, ni son associé le bipède local qui n’a de local que la carcasse quant à la cervelle elle est formaté ailleurs -hors sol- et en dehors de toutes références à ses géniteurs pétris de stress hydrique à vie! En effet, continua l’Investisseur Promoteur des derniers temps, la production de l’électricité peut être accompagnée à celle de l’eau M. Le Dr. Président !
- L’Hôte : Voilà vos soucis, Dr. Président, ils  sont dissipés ainsi !
- Le Président : Ainsi si je veux vous pouvez ! Dieu Soit Loué ! Pour concrétiser nos désidératas je vous confirme donc l’intérêt des protagonistes ; à savoir : pétrole contre nourriture, pardon : électricité à zéro émission de co² contre eau distillée ! Louange à Dieu le Miséricordieux !
- Yes Sir, pardon oui M. Le Président corrigea l’Hôte. En outre et si j'ai bien compris vous voulez aussi faire écumer les trottoirs de la République à la Marzooqueen par référence à la Chiraquienne de votre ancien Hôte l'ex Président J.Chirac !
 
D- Le Contrat du Siècle :
 
Le Président : Vous avez tout compris Votre Excellence et j'espère que tous nos diplomates soient de votre acabit ! Pour ce faire, Notre Challenge, notre Deal, ou plutôt notre New Deal est de concrétiser notre accord pour un tel projet  et ce  par la  réalisation d’un prototype d’unité de dessalement d’eau de mer/production d’électricité que je ferais soumettre à notre ANC  pour approbation, et détaillant  les obligations  des deux parties comme suit :
1)   La partie Tunisienne sera représentée par ses 2 compagnies nationales : la Sonede et la Steg et fournira le terrain idoine et le Rayonnement Solaire - don de Dieu, Dieu soit loué !- d’une part 
2)   L’Investisseur Promoteur TuNur réalisera à ses frais - le projet clé en main - fournissant un million de m3 d’eau potable par jour/minimum en plus de l'électricité  que la technique permet !
3)   Réalisation dans un délai de 24 mois à partir du 14 Janvier 2013 !
4)   L’échange s’effectuera à dû concurrence, un kWatt contre un m3 d’eau et pour le supplément d’électricité : 50 % pour le Promoteur et 50% pour la Steg.
5)   La livraison s’effectuera porte usine pour la partie Tunisienne.
- L’Hôte : C’est clair comme l’eau de roche Dr. Président, c’est en somme de troc qu’il s’agit, sans circulation monétaire. Comme le faisaient vos aïeux les phéniciens ! En effet en écumant les mers durant l'Antiquité, ils sont arrivés jusqu’aux cotes de nos iles pour le proposer  et ça marchaient bien !
 
Ravis par cette référence historique, et se délectant de la feinte d’humour So british de son Illustre Hôte notre Président tient à nuancer la référence :
C'est clair comme l'eau distillée,  en effet cette fois-ci c’est l’Acheteur qui s’est pointé pour chercher le produit, XXIème siècle et village monde initié par le Grand explorateur Cook, obligent !
 
D-Le péril jaune :
 
- Vous m'avez parlé de groupe Chinois tout à l'heure?  Demanda sur le départ son Excellence l'Ambassadeur.
- Et bien figurez-vous, Votre Excellence, répondit notre vénérable Président, qu'il compte s'incruster dans le créneau pour nous fournir de l'eau distillé à satiété et vous exporter notre électricité verte sans que nous investissions un kopeck ! Avec en prime la promesse d'achat à terme de notre supplément de récolte d'huile d'olive !
- Ainsi vous pensez entrer de plein pied dans la géostratégie M. Le Président.
- C'est un peu du commerce triangulaire ou tous les partenaires sont gagnants, expliqua notre Président d'autant plus que les excédents financiers chinois  cherchent à s'investir dans l'économie réelle et quitter la bulle financière...et la City !
- Sauf l'Europe qui verra sa fourniture d'énergie entre les mains de concurrent d'extrême orient déclara, sorti pour une fois de ses gongs, son Excellence, et voir ainsi son Independence énergétique sous le joug d’outsider de la Mare-nostrum, non jamais il ne manque plus que ça votre honneur! 
- Mais tout ceci n'est encore que supputation, votre Excellence, et c'est à ce titre que je vous  ai reçu en premier. D'ailleurs ceci en droit fil de nos préceptes islamiques en matière de cohabitation d’avec nos voisins mitoyens!
- Mon Cher Président considère que cette affaire est close comme convenu précédemment et le prototype sera construit -illico presto - avec un contrat de partenariat stratégique à la clef d’avec la Communauté Européenne dans le cadre de la politique de bon voisinage  pour tout le projet couvrant les 13 Km3 d'eau dessalée sans que la Tunisie dépense un cent d'Euro!
 
 E- La grosse prise :
 
- Telle étaient mes intentions votre Excellence ! Rassura notre bienaimé Président.
- Nos intentions  et nos volontés réciproques, conclura l'Ambassadeur tout en subissant l'assaut d'une  embrassade à l'orientale doublée, par notre bienaimé Président, d’une accolade surclassant celle offerte par Mc. Caïn à la Primature, à son Mentor, et qui a été  livrée  en pâture sur tous les réseaux sociaux et visionnée en long et en large par tous les électeurs médusés. Elle a été aussi phagocytée par quelques  malintentionnés pour en faire une mauvaise propagande pré-électorale. Qu’adviendrait-il de la sienne qui fut donnée au représentant d’une puissance secondaire ; ainsi pensa-t’il la retirer de la bobine à livrer à la postérité,  cogitait notre Vénérable et habile négociateur de Président, dans la hantise et la peur de subir les remontrances du chef de la Primature, élément prépondérant du Triumvirat.
Sur ce la séance fut levée et clôturée par un grand Salamalec mémorable et fixé pour la postérité sur des supports numériques virtuels et ce sans la scène dont ‘il s'agit !
Et ce n'est que de bonne guerre pour notre Président candidat à la prochaine candidature boosté en cela par le contrat du siècle qu’il vient de sceller avec la Communauté Européenne tout en ouvrant une nouvelle ère de coopération équitable entre les deux rives de la Méditerranée et permettant à notre Chère Tunisie de retrouver ses beaux atours verdoyant légendaires !

 
-----------------------------

 

Laissez un commentaire