Bouaicha Mouldi

Traducteur assermenté


  • Ce que je crois vrai

    Ce que je crois vrai

    Les révolutions durent. Et ce sont toujours les peuples qui vaincront leurs ennemis.

  • La Tunisie vaincra ses craintes

    La Tunisie vaincra ses craintes

    Ceux qui continuent à raison à penser que le processus Tunisien est de type foncièrement révolutionnaire doivent sans doute avoir de ces craintes pesantes que la révolution a aujourd\'hui plus d\'ennemis qu\'elle ne pensait pouvoir en avoir en si peu de temps.

  • Révolution comme Respect

    Révolution comme Respect

    Respect, qui d\'entre-nous tous n\'en a pas entendu parler?! Or, sa coloration métaphysique a toujours prédominé nos esprits. Associer le respect à la révolution est justement ce qui pourrait nous sous-tirer de cette sensation de ne le concevoir, comme en tous temps anciens, que virtualité; sinon hypocrisie ménagée.

  • La bataille de 'TROIS' n'aura qu'un lieu

    La bataille de 'TROIS' n'aura qu'un lieu

    La révolution française, libérale de tout poil, n\'eut de ses succès - au fond ô combien relatifs au vu de ceux qui les repensent- qu\'au bout de 4 gouvernements provisoires. Nous n\'en sommes déjà, en Tunisie, qu\'à cette troisième composition. Mais pourquoi donc les officiels démissionnent-ils?

  • La Tunisie en suspension

    La Tunisie en suspension

    La Tunisie s\'enfonce dans le verbe. Ce bourbon risque bien de la couper pour longtemps des airs de la mutation sociopolitique pour la ramener \'toute parlante\' à la seule terre des déceptions.Elle se taira alors rendue.

  • BREF...C'est TOUT

    BREF...C'est TOUT

    Ce qui se passe en Tunisie n'est pas, et en dépit des retards, que temps perdu. Cette révolution si universelle est forcément condamnée à chaque instant à renaître.

  • La révolution pratique IV: Soyons vrais

    La révolution pratique IV: Soyons vrais

    Il y a un peu plus d'une année, les masses tunisiennes provoquaient, de crise et de défaites prolongées, la révolution qui fit déguerpir un dictateur de mauvaise réputation.

  • Bonne année à tous: Du reflexe à la REFLEXION

    Bonne année à tous: Du reflexe à la REFLEXION

    Une nouvelle année s'ouvre. L'année 2012.

  • ZABA  : Sous et dessous

    ZABA : Sous et dessous

    La Tunisie n'a plus que des peines ou des joies à vivre. Bientôt une année! Peu de choses, somme toute, ont changé pour Zaba; quoiqu'en en souhaite. Zaba et compagnie ne sont certes plus à Carthage et c'est bien une première victoire sur la dictature.

  • L'ERE HMILA: L'expression d'une révolution vraiment inachevée

    L'ERE HMILA: L'expression d'une révolution vraiment inachevée

    Doyen de la Constituante, M. T. Hmila eût l\'honneur de sa première séance historique: première assembée et suite. Cette coïncidence - accident historique?- n\'en est pas vraiment une.

  • TUNISIE: MARX, MAHOMET, MOHAMED et Perspectives.

    TUNISIE: MARX, MAHOMET, MOHAMED et Perspectives.

    Une sagesse bien connue pose que \'si les axiomes géométriques heurtaient les intérêts des hommes,on essayerait certainement de les réfuter\'.

  • Colombe, où vas-tu?

    Colombe, où vas-tu?

    Tel un nuage orphelin
    Apeurée...
    S\'agrippant à l\'air qui la porte,
    Passait la colombe qu\'embrassait flottante l\'inconnu.

  • Encore Une

    Encore Une

    Ô nuit te voilà encore qui m\'enchantes,
    trappe en liège si attachante
    qui rebondit de voix...

  • Monologues de berceau

    Monologues de berceau

    Ah, j\'ai peur de mourir
    Se disait l\'enfant de moins d\'un an.

  • Pas question de le dire, ce mot

    Pas question de le dire, ce mot

    Non...
    Ce mot je ne le dirai pas; tellement je le pense
    Il perdrait évadé ses sens
    Et pour moi je le garde.

  • La comédie énergumène

    La comédie énergumène

    Il me semble utile, par moments historiques, d\'essayer parfois de prendre un peu de distance pour non point le goût de l\'écart mais par le coût des fards ou, disons, pour peut-être se détacher un peu de la tragédie trop souvent affaiblissante; y compris pour ceux qui pourraient en soupçonner l\'aboutissement; à l\'évidence plus ou moins tragique.

  • En attendant Go-go!

    En attendant Go-go!

    Radin...
    Cet espoir en gros
    Qui se mordant les noeuds
    Au petit coin en feu
    Me renvoie au temps des veilles.
    Il dort et je me réveille.

  • IMMUNISONS-NOUS contre l'IMMUNITE PEU NATURELLE.

    IMMUNISONS-NOUS contre l'IMMUNITE PEU NATURELLE.

    Penser peuple, c\'est en premier lieu admettre qu\'une nation n\'est pas un bien et que c\'est surtout très bien qu\'elle ne soit pas conçue comme telle. Pour les mauvais politiques cependant, elle n\'est qu\'ainsi tant ce qui les intéresse c\'est leurs propres avoirs et pouvoir.

  • Je renouvelle ma demande: Pas d'immunité politique

    Je renouvelle ma demande: Pas d'immunité politique

    Quelle est en principe la fonction d\'un député, d\'un ministre, du président ou de toute personnalité publique à fonction politique \'(ou autre) dans une démocratie? Servir le peuple.

  • Trois points...à la ligne

    Trois points...à la ligne

    La Troïka gouvernementale à trop de pain sur la planche. Elle le sait mais très inégalement, tout à l\'image de bien de ces forces au verbe qui, d\'errance politique en vague d\'horizons, perdent drôlement pied.

  • La nuit à mille glaçons

    La nuit à mille glaçons

    Il y va de ce corps que l\'on croit si long
    La nuit des jours passant.

  • Cadeau- rappel au 'père' No-well

    Cadeau- rappel au 'père' No-well

    Foutue de \'présidente\'
    Où en es-tu du \'Président\'?

  • Que tout vent s'y promène

    Que tout vent s'y promène

    Ô vent, que je ne te le cache
    Vent de promenades à l\'arrache
    Ronde est la terre.

  • En me frottant les âmes

    En me frottant les âmes

    Il m\'inonda des étincelles
    En me frottant à tentations les âmes.

  • Ce ciel que je croyais pour nous

    Ce ciel que je croyais pour nous

    Pas du tout
    Il est même ailleurs dans son marbre d\'hirondelles déchues
    Ce ciel abattu!

  • Creux d'aube

    Creux d'aube

    Le jour
    Abreuvé de nuit se lève.

  • Au clair de la nuit

    Au clair de la nuit

    Oh oui...
    C\'est un peu trop clair
    Ou même un peu trop bête.

  • Un jardin, un destin, une chose

    Un jardin, un destin, une chose

    Au milieu d\'un jardin qui tel un destin se remplit se vide
    Au matin aguérri, au soir au regard limpide
    D\'une pause...

  • Sollicitations

    Sollicitations

    Prêtez-moi vie,
    Circonstances,
    Que je puisse revoir encore cette enfance
    Qui n\'a de foi que béate.

  • Minuit passé

    Minuit passé

    Sur le front de minuit
    Passait comme un insecte effrayé le dernier pas d\'hier
    En un éclair
    Dévorait un jour un autre.

  • Lettre ouverte: Bonjour, M. le Président

    Lettre ouverte: Bonjour, M. le Président

    Monsieur le président,

    Au nom de ma citoyenneté tunisienne,

  • Froid, show et vraies espérances

    Froid, show et vraies espérances

    Il neige comme en Sibérie, des fois, dans ma tête
    Et il pleut souvent
    Et parfois je m\'entête
    A défricher des terres.

  • D'un printemps l'autre

    D'un printemps l'autre

    Printemps
    Va vite dévorer au clair les herbes encore anciennes.

  • UGTT: Une question toujours à mille Dinars

    UGTT: Une question toujours à mille Dinars

    Les rares mais bien précieux commentaires de l\'article \'La Révolution pratique: l\'UGTT: une question à mille Dinars\' provoquent très amicalement et surtout assez objectivement ce deuxième à propos.

  • L'UGTT: une question à mille Dinars

    L'UGTT: une question à mille Dinars

    L\'UGTT est l\'une des questions les plus épineuses de cette révolution. La pensée marxiste n\'est pas inconnue en matière de syndicalisme et de syndicats et la distinction \'rouge\'/\'jaune\' n\'est pas le dernier né de cette pensée en principe incessamment du côté des ouvriers et des classes défavorisées aux échelles nationale et internationale.

  • Recréations forcées

    Recréations forcées

    Bonjour, matin
    Qu\'en -il encore de l\'aube?

  • La révolution pratique III

    La révolution pratique III

    La religion politique, encore une chance pour la révolution.

  • La révolution pratique II

    La révolution pratique II

    Nos amis l\'égo-loi ont aussi de ces choses qui vous tiennent à distance.

  • LA REVOLUTION PRATIQUE

    LA REVOLUTION PRATIQUE

    Bien des théoriciens anchronologiques de la Révolution tomberont de leurs \'nues\' à voir ce qui se passe dans le mode de fonctionnement des mouvements révolutionnaires des derniers temps: en Tunisie d\'abord et partout au monde ensuite ou à sa suite.

  • La loi de Syrie

    La loi de Syrie

    Pour le titre, mais aussi pour toute cette tragédie bien pire que grècque, j\'hésitais entre Syrie noire et la loi de Syrie.Bref, je trouve Assad, le Bas-char, par très bachar (en arabe, être humain). Non, mais pas bachar du tout.

  • aid et caïds

    aid et caïds

    Oui, bien sûr, pour l\'Aid. Non, bien sur, pour les Caïds. Et il y en a toujours trop en Arabie et partout au monde.

  • R comme Rire, P comme Pour Pas Pleurer

    R comme Rire, P comme Pour Pas Pleurer

    Le spectacle politico-médiatique continue. Mais encore une fois, circulez, il y a rien à voir. Juste des choses et d\'autres. Bref, du passe, passe mais passe, temps. La Tunisie a ses chaînes et ce n\'est pas une métaphore. Elle a ses \'cordons\' et ce n\'est pas que de l\'ombilical.

  • Désacraliser le politique; Désimmuniser l'officiel

    Désacraliser le politique; Désimmuniser l'officiel

    De tous temps, la politique - et à plus forte raison la mauvaise politique- nourrit le sacré. L\'histoire des peuples et des religions en fournit des exemples de tout poil.

  • A discours intègre des besoins nouveaux

    A discours intègre des besoins nouveaux

    J\'ai avec beaucoup d\\\'attention suivi intégralement la longue interview de M. R. Ghannouchi. Je le trouve très intègre comme discours.

  • LA PETITION PEU-POLAIRE

    LA PETITION PEU-POLAIRE

    Il se passe en Tunisie l\' une de ces choses que de certains qualifient de \' surprise\': la montée certes subite mais en tous cas forte et déstabilisatrice de la AARIDHA. Ce ne peut être qu\'un mobile de regret que cela puisse se faire en Tunisie Post-14-1.

  • Les premières leçons d'une 'étape'.

    Les premières leçons d'une 'étape'.

    Nombreuses sont les leçons que les peuples donnent à leurs élites.Les élections tunisiennes apportent aussi - et quoi de plus parlant pour une révolution de ce calibre!- leurs graines de sagesse à des élites en manque de \'raison politique\'.

  • kaddafi...C'est fini

    kaddafi...C'est fini

    Kaddafi a vécu. iL est en effet temps que vive la Lybie. A Syrte ou ailleurs, le spectacle de la mort n\'est certes jamais bon à consommer mais peut-on vraiment juger de la mort d\'un dictateur comme de celle d\'un accidenté de la route, d\'un enfant atteint du sida ou encore d\'un prisonnier politique?

  • Ce bonheur si indéfini de vivre son temps!

    Ce bonheur si indéfini de vivre son temps!

    Il me traverse par moments cette sensation somme toute ordinaire qu\'écrire et commenter sur facebook ou ailleurs a quelque chose de cette vieille histoire de Pavlov et de son chien.

  • Encore une fois, les experts

    Encore une fois, les experts

    L\'article de M. Mohamed Amami me paraît très utile. Les experts envahissent pages, scènes et écrans. La machine-système tourne à fond et cela n\'a jamais été par quelque hasard.

  • UN PEU EN AVANT, MILLE PAS EN ARRIERE

    UN PEU EN AVANT, MILLE PAS EN ARRIERE

    N\'a-t-on besoin en cette Tunisie encore à refaire que de \'militants\'?

  • LES MAL-PARTIS POLITIQUES

    LES MAL-PARTIS POLITIQUES

    Qu\'on se le dise d\'abord et sans abus de confiance: Il n\'y a de parti politique qui n\'ait quelque objectif.

  • A LA RECHERCHE DU TEMPS A GAGNER

    A LA RECHERCHE DU TEMPS A GAGNER

    Le discours du premier ministre ne parvient probablement pas à se faire plus lisible que les précédents, par manque de clarté et en dépit de l\'insistance de l\'orateur sur ce même souci de faire dans la transparence.

  • Ainsi Parlait Zabatoustra

    Ainsi Parlait Zabatoustra

    Préambule : Théâtre de l\'absurde national.Tragédie en 3 actes.

  • Qu'est-ce qu'il me manque, Zaba!

    Qu'est-ce qu'il me manque, Zaba!

    L\'oubli n\'est pas le dernier ennemi des révolutions.Il en est parfois un acteur assez important.Ainsi, les peuples ont tendance à vite oublier une bonne part de l\'essentiel non point de ce qu\'ils ont vécu mais souvent et surtout de ce qu\'ils veulent.